Cendres funéraires : où peut-on les disperser ?

Publié le : 21 octobre 20213 mins de lecture

En France, le nombre de crémations augmente chaque année. Dans les années à venir, cette hausse pourrait atteindre 50% des obsèques. Par conséquent, le nombre de crémations pourrait très prochainement être supérieur au nombre d’inhumations en terre. Une fois la crémation réalisée, la famille du défunt doit inhumer l’urne ou disperser les cendres. Mais où disperser les cendres funéraires ?

Dans un jardin du souvenir

Un jardin du souvenir, c’est un lieu qui est libre de concession et sert à disperser des cendres. Ce lieu se trouve dans certains crématoriums et dans les cimetières. En fait, il s’agit d’un petit jardin faisant quelques mètres carrés où tout le monde peut disperser les cendres d’un défunt. Néanmoins, vu que ce lieu est collectif, nombreuses familles sont alors insatisfaites de ce lieu car ils le jugent d’être trop impersonnel. Dans un cimetière aussi, les cendres peuvent être conservées à l’intérieur d’un réceptacle commun enterré. Cela offre ainsi la possibilité aux proches de s’y recueillir.

Dans la nature

Il est possible de disperser les cendres dans un espace en pleine nature accessible mais qui est éloigné des habitations et non aménagé. Dans la nature, il est possible de disperser les cendres partout saut dans les jardins publics et sur la voie publique. Quel que soit le lieu que vous choisissez, vous devez contacter la commune où le défunt est né et aussi la commune où ses cendres vont être dispersées pour obtenir leur autorisation et pour pouvoir inscrire l’identité du défunt, la date et le lieu de dispersion sur un registre spécifique. Si vous choisissez de disperser des cendres dans la nature, vous devez vous assurer qu’il n’y a pas de risque de tomber sur un lieu ou une voie public.

De plus, il est interdit de garder une urne avec les cendres chez soi. Il est aussi interdit de disperser les cendres à l’intérieur d’une propriété privée. Dans ce genre de lieu, l’inhumation nécessite l’autorisation de la mairie et elle est très rarement délivrée. Le lieu où va se retrouver les cendres doit être très accessible à tous.

Dans la mer

Une dispersion des cendres dans la mer est aussi autorisée mais il faut certaines règles à respecter. Il est indispensable, à nouveau de contacter la commune où le défunt est né et aussi de la commune de mouillage ou de port du bateau. Vous devez quand même faire attention var la dispersion doit se faire à plus de 300 mètres de la côte et aussi à plus de 6 kilomètres du littoral. Si vous choisissez d’immerger l’urne, cette dernière doit biodégradable.

Plan du site