Démarches après décès : Que faire ?

démarches après décès

Publié le : 17 juin 20225 mins de lecture

Faire face à la mort d’un être cher est la pire chose qui puisse vous arriver. Cependant, vous ne pouvez pas éviter cette situation et le moment venu, il vous faut l’affronter. Même si le chagrin vous dévaste, vous devez procéder à toutes les démarches administratives nécessaires pour déclarer le décès. Ces tâches sont parfois complexes et pénibles, c’est pourquoi vous devez savoir comment procéder. Par ailleurs, vous devez aussi connaître toutes ces étapes, car elles sont indispensables. Il est tout de même possible de faire appel aux services des entreprises de pompes funèbres, pour déléguer certaines tâches.

Acte de décès, le document nécessaire pour prouver la mort d’une personne

L’une des démarches après décès à faire consiste à obtenir l’acte de décès. C’est le papier qui prouve qu’une personne est bien décédée. Vous devez le préserver, car c’est un document qui a une grande importance. C’est un médecin qui doit faire le constat et donner l’heure du décès et ces informations vont être mentionnées sur l’acte de décès. Une fois le certificat délivré par le médecin, il vous faut constituer un dossier composé de ce document, du livret de famille de la personne décédée et de la carte d’identité du demandeur de l’acte. Vous devez, alors, vous diriger vers la mairie pour déposer la demande. Cette dernière doit être effectuée dans les prochaines 24 heures suivant le décès de la personne. Pour en savoir plus sur les démarches après un décès, vous pouvez consulter des professionnels et demander leurs aides.

Transport du corps et crémation ou mis à terre

À la suite de l’obtention de l’acte de décès, vous devez faire une autre demande pour pouvoir transporter le corps de la personne décédée à son domicile. C’est aussi une des démarches après décès à ne surtout pas négliger. Ce n’est qu’après avoir acquis l’autorisation de transport que l’on peut déplacer le corps du défunt. Vous pouvez alors procéder à la crémation ou à la mise à terre. Sachez que la loi sur les Funérailles, en France, vous permet de choisir librement entre deux procédés, qui sont l’inhumation et la crémation. Le premier vise à mettre en terre le corps du défunt, tandis que la crémation consiste à brûler le corps de la personne, et le réduire en cendre. C’est à la famille de décider du procédé à adopter, mais il est également possible que ce soit le défunt qui en décide de son vivant. Si vous avez besoin d’aides dans la réalisation de cette démarche, vous pouvez contacter une agence de pompes funèbres.

Les formalités à suivre après l’enterrement ou l’incinération.

Si la personne décédée est enterrée, une demande d’autorisation supplémentaire n’est pas nécessaire. Il en est de même si elle est incinérée, et que les cendres soient gardées dans une urne. Par contre, si vous voulez que les cendres soient répandues dans la nature, il vous faut effectuer une demande d’autorisation supplémentaire. Cette dernière doit se faire auprès de la commune où vous allez verser les cendres. Vous pouvez aussi demander à des professionnels d’effectuer cette demande à votre place. En effet, la demande est assez difficile, et nécessite beaucoup de temps et de patience. Vous devez passer par plusieurs étapes, avant l’obtention de cette autorisation. Vous pouvez faire appel aux services des pompes funèbres pour vous aider à accomplir toutes les démarches après décès. Les entreprises de pompes funèbres sont nombreuses. Vous pouvez comparer leurs services et les tarifs qu’elles proposent.

Plan du site